Richard D. ZANUCK
Accueil   |   Richard D. ZANUCK

L'une des figures emblématiques de la production américaine, Richard D. Zanuck remporte, au cours d'une carrière longue de plus de quarante ans, un grand nombre de distinctions, dont le prestigieux Irving G. Thalberg Memorial Award. Ce prix lui est décerné conjointement avec son associé de longue date, David Brown, en 1991. Un an auparavant, Richard D. Zanuck, en association avec Lili Fini Zanuck, recevait l'Oscar du meilleur film en tant que producteur de "Driving Miss Daisy" de Bruce Beresford, pour lequel il remporta également un golden Globe, le National Board of Review Award, et le titre de producteur de l'année décerné par la Producers Guild of America. Ce film est également le seul de l'histoire à voir un père - le légendaire producteur Darryl F. Zanuck- et son fils remporter ensemble l'Oscar du meilleur film.

Après avoir obtenur une licence de lettres à l'Université de Stanford et effctué son service militaire, Richard D. Zanuck rejoint son père comme conseiller littéraire et asssitant de production sur "Island in the Sun" de robert rossen (1957) et "The sun also rises" d'Henry King (1957). A vingt-quatre ans, il fait ses débuts de producteur en titre avec "Compulsion" de Richard Fleisher. Les trois acteurs principaux du film, Orson Welles, Dean Stockwell et Bradford Dillman, remportent ensemble le prix d'Interprétation au Festival de Cannes 1959. Ricahrd D. Zanuck produit ensuite "Sanctuary" de Tony Richardson (1961), d'après le roman de William Faulkner, et "THe Chapman Report" de George Cukor (1962). En 1962, à vingt-huit ansil est nommé président en charge de la production de la Twentieth Century Fox, devenant ainsi le plus jeune directeur de studio de l'histoire d'Hollywood. Durant les huit années où il occupe cette fonction, le studio retrouve sa splendeur passée en cumulant cent cinquante neuf citations aux Oscar. Trois longs métrages obtiendront celui du meilleur film de l'année : "The sound of music" de Robert Wise (1965), "Patton" de Franklin J. Schaffner (1970 et "The French Connection" de William Friedkin (1971). Parmi les autres succès du studio figurent "Planet of the Apes" de Franklin J. Schaffner (1968), "Butch Cassidy and the Sundance Kid" de George Roy Hill (1969 et "Mash" de Robert Altman (1970).

Richard D. Zanuck quitte ensuite la Twentieth Century Fox pour devenir vice-président exécutif senior de Warner Bros. Il fait équipe avec David Brown afin de superviser la production de films comme "The exorcist" de William Friedkin (1973) et "Blazing saddles" de Mel Brooks (1974). En 1971, ils créent ensemble la société indépendante Zanuck/Brown Co. qui va connaitre de nombreux succès à la fois critiques et commerciaux, dont "The Sugarland Express" (1974), première réalisation pour le cinéma de Steven Spielberg et Prix du Scénario au Festival de Cannes, "Jaws" de Steven Spielberg (1975), lauréat de trois Oscar et nommé à celui de meilleur film, ou encore "The Verdict" de sidney Lumet (1982), nommé à cinq Oscar. Avec Lili Fini Zanuck, la femme de Richard D. Zanuck, Zanuck/brown and Co. produit également "Cocoon" de Ron Howard (1985), lauréat de deux Oscar, et sa suite, "Cocoon, the Return" de Daniel Petrie (1988).

The Zanuck Company, fondée en 1988 avec sa femme, connaît un succès phénoménal avec sa toute première production "Drinving miss Daisy". Nommé à neuf Oscar, le film de Bruce Berefords en remporte quatre, dont celui du meilleur film. Richard D. Zanuck produit ensuite "Rush" (1991), première réalisation de Lili Fini Zuruck, avec Jennifer Lason Leigh et Jason Patric.

filmographie

1959 Compulsion (Le génie du mal) de Richard Fleischer

1961 Sanctuary (Sanctuaire) de Tony Richardson

1962 The Chapman Report (Les liaisons coupables) de George Cukor

1973 Sssssss de Bernard L. Kowalski

The Sting (L’arnaque) de George Roy Hill

1974 Willie Dynamite de Gilbert Moses II

The Sugarland Express (Sugarland Express) de Steven Spielberg

The Girl from Petrovka de Robert Ellis Miller

The Black Windmill (Contre une poignée de diamants) de Don Siegel

1975 The Eiger Sanction (La sanction) de Clint Eastwood

Jaws (Les dents de la mer) de Steven Spielberg

1977 Macarthur (Mac Arthur, le général rebelle) de Joseph Sargent

1978 Jaws II (Les dents de la mer, 2ème partie) de Jeannot Scwarc

1980 The Island (L’île sanglante) de Michael Ritchie

1981 Neighbors de John G. Avildsen

1982 The Verdict (Le verdict) de Sydney Lumet

1985 Cocoon (id.) de Ron Howard

Target (id.) de Arthur Penn

1988 Cocoon, the Return (Cocoon, le retour) de Daniel Petrie

1989 Driving Miss Daisy (Miss Daisy et son chauffeur) de Bruce Beresford

1991 Rush (id.) de Lili Fini Zanuck

1993 Rich in Love (L’amour en trop) de Bruce Beresford

1994 Clean State (id.) de Mick Jackson

1995 Wild Bill de Walter Hill

1996 Mulholland Falls (Les hommes de l’ombre) de Lee Tamahori

Chain Reaction (Poursuite) d’Andrew Davis

1998 Deep Impact (id.) de Mimi Leder

1999 True Crime (Jugé coupable) de Clint Eastwood

2000 Rules of Engagement (L’enfer du devoir) de William Friedkin

2001 Planet of the Apes (La planète des singes) de Tim Burton

2002 Road to Perdition (Les sentiers de la perdition) de Sam Mendes

Reign of Fire (Le règne du feu) de Rob Bowman

2003 Big Fish (id.) de Tim Burton

2004 Charlie & The Chocolate Factory de Tim Burton