Léa Drucker

Comédienne

À propos

For­mée chez Véra Gregh et à l’Ensatt, Léa Dru­cker com­mence une car­rière sur les planches, jouant notam­ment sous la direc­tion de Roger Hanin, puis Hans Peter Cloos, Ben­no Bes­son, Zabou Breit­man, Michel Fau ou encore Ber­nard Murat. Elle est nom­mée quatre fois aux Molières, pour les pièces « Dan­ny et la grande bleue », « 84 Cha­ring Cross Road », « Un amour qui ne finit pas » et « La Dame de chez Maxim ». En 2017, elle incarne une mère de famille peu épa­nouie dans « Cui­sine et dépen­dances » et « Un air de famille » d’A­gnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri. Paral­lè­le­ment à sa riche car­rière théâ­trale, elle est actrice pour le petit et le grand écran ; elle est notam­ment diri­gée par Cédric Kla­pisch, Coline Ser­reau, Mathieu Amal­ric, Nadav Lapid, Jérôme Bon­nell et récem­ment Quen­tin Dupieux pour Incroyable mais vrai ou Cathe­rine Breillat pour L’Eté der­nier. En 2007, Léa Dru­cker obtient le Globe de cris­tal de la meilleure actrice pour L’homme de sa vie de Zabou Breit­man. En 2019, elle reçoit le César de la meilleure actrice pour son inter­pré­ta­tion d’une femme vic­time de son mari dans Jus­qu’à la garde de Xavier Legrand. Elle sera pro­chai­ne­ment à l’affiche de Close de Lukas Dhont, Grand Prix du der­nier Fes­ti­val de Cannes, Les femmes du square de Julien Ram­bal­di et Cou­leurs de l’incendie de Clo­vis Cornillac. 

Je réserve ma place ! 

Rejoi­gnez-nous pour suivre la com­pé­ti­tion et ren­con­trer les talents invi­tés du Festival !

Réserver

Boutique en ligne

Empor­tez un sou­ve­nir du Festival

Visiter la boutique